Maison de retraite les Gliricidias

Téléphone: 0596 54 72 45

AA

Les actualités de la maison

Animation

Mercredi 10 Avril 2013

Nous vous invitons la prochaine animation

Focus sur une activité

Mercredi 22 Octobre 2008

PSYCHOMOTRICITE

La psychomotricité fait son entrée aux Gliricidias en octobre 2007. Le recrutement d’un professionnel dans ce domaine était en effet indispensable pour étoffer la pluridisciplinarité de l’équipe soignante au vu des besoins de la population de résidents.

Neurophysiologique et psychophysiologique dans son approche, psychique dans son but, la psychomotricité est thérapie ou rééducation ; c’est une discipline à médiation corporelle. Par une approche globale elle utilise toutes les possibilités de mouvements du corps, d’expression, de relation, de relaxation, en tenant compte des différentes composantes de la personnalité du sujet : composantes physiques, psychiques, affectives, intellectuelles et identitaires.

Le champ de la pratique psychomotrice s’étend à l’individu de tout âge et dans toutes les situations où le corps apparaît comme une préoccupation essentielle. L’intervention psychomotrice vise à l’harmonie des fonctions motrices et psychiques afin d’épanouir, améliorer ou corriger par l’intermédiaire du corps les fonctions mentales et comportementales de l’individu en tenant compte de son environnement. Elle permet à l’individu de restructurer l’ensemble de sa personnalité.

Le psychomotricien est un professionnel de santé, auxiliaire de médecine qui travaille sur prescription médicale. Toute thérapie ou rééducation est précédée d’un bilan psychomoteur au cours duquel il dresse l’inventaire des possibilités et des manques du sujet. Le psychomotricien élabore ensuite un projet thérapeutique.

Le trouble psychomoteur est le reflet corporel d’une perturbation psychique.
Sont ainsi pris en charge les troubles de l’image du corps, de la latéralité, les difficultés de coordination-dissociation, les tics, bégaiement, les troubles tonico-émotionnels, les maladresses motrices ou gestuelles, les troubles de la graphomotricité, la désorientation temporo-spaciale etc…et ce, de l’enfant intelligent à retard scolaire en passant par l’adolescent et l’adulte jusqu’à la personne âgée présentant une déficience ou un trouble de la personnalité.

Le psychomotricien agit par l’intermédiaire :
-du corps suivant une technique particulière : relaxation, eutonie, expression, graphomotricité…
-du jeu spontané (notamment chez l’enfant) et de l’activité symbolique
- du plaisir sensori moteur dans l’espace.

lien utile : http://www.psychomot.ups-tlse.fr

Actualité

Mercredi 22 Octobre 2008

Dès le 1er janvier prochain, les revenus des placements d'épargne fiscalisés devraient supporter une nouvelle taxe maximale de 1,1%, destinée à financer le revenu de solidarité active. Au total les contributions sociales atteindraient donc 12,1%
Défendu par l'ex-président d'Emmaüs et actuel membre du gouvernement Martin Hirsch pour remplacer le RMI (revenu minimal d'insertion), le Revenu de solidarité active (RSA) a été voté en première lecture hier mercredi 8 octobre à l'Assemblée nationale. Pour les épargnants, le RSA, se traduira dès le 1er janvier prochain, par une nouvelle taxe fixée à 1,1% maximum. Cette nouvelle taxe, dont le taux sera fixé chaque année dans le projet de loi de finances, ne devrait pas être dans le "bouclier fiscal".

Quels placements concernés ?
La taxe de 1,1% devrait concerner les revenus du placement et du patrimoine. A savoir :

Les intérêts des comptes sur livrets, des comptes courants et des revenus obligataires ;

Les produits des contrats d'assurance-vie ;

Les intérêts de Plan d'épargne logement (PEL), des plans d'épargne populaires (PEP), des plans d'épargne en actions (PEA), plans d'épargne d'entreprise ;

Les revenus fonciers ;
Les plus values mobilières ;
Les revenus des capitaux mobiliers...
Quels placements exonérés?

En revanche, les placements d'épargne défiscalisés échapperaient à cette nouvelle taxe :

Le livret A ;
Le livret de développement durable (ex-codevi) ;
Le livret jeune ;
Le livret d'épargne populaire ;

Qui paiera cette taxe ?
D'après les calculs effectués par le groupe politique du Nouveau Centre, sur la base d'une taxe de 1,1%, 50 % des ménages français seront mis à contribution. 35% des ménages contribueront moins que 20 euros par an et 15% des ménages contribueront au-delà de 20 euros par an. Reste à attendre l'examen du RSA prévu à compter du 20 octobre prochain au Sénat pour connaître le sort définitif de ce nouveau prélèvement.

Tremblement de terre en Martinique

Mercredi 22 Octobre 2008

Un fort tremblement de terre, d’une magnitude 7,4 sur l’échelle de Richter (1), est survenu jeudi à 15 h 00 heure locale, à environ 30 km au Nord de la Martinique.
Selon les informations disponibles pour l’instant, ce séisme a engendré le décès d’une personne et fait moins d’une dizaine de blessés. Au niveau matériel, eu égard à la magnitude élevée du séisme, les dommages semblent être assez limités.

Ce relatif faible impact, malgré une forte magnitude de 7,4, tient au fait que ce tremblement de terre a eu lieu en grande profondeur (près de 150 km). Si le séisme avait été plus proche de la surface du sol, les dommages auraient probablement été bien plus nombreux et le nombre de victimes plus élevé. Cela dit, des dégâts pourraient encore intervenir lors des répliques qui suivent systématiquement ce genre de phénomènes. En effet, alors que l’on en a déjà enregistré quelques-unes, des secousses de plus faibles amplitudes devraient se poursuivre dans les semaines et mois à venir, selon les autorités.

Rappelons qu’à l’heure actuelle nous ne sommes pas en mesure de déterminer quand et où aura lieu un tremblement de terre, et qu’à ce titre aucune prévention type évacuation des populations ne peut être mise en œuvre. La seule manière efficace de se protéger est de construire des bâtiments parasismiques afin qu’ils ne s’effondrent pas sur leurs occupants.
Dans cette optique, en novembre 2005, le ministère de l’écologie a mis en place un plan 'Séisme' sur 6 ans, plus particulièrement dédié à la métropole. Un volet supplémentaire, dit Plan Séisme Antilles, a été lancé en janvier 2007, visant principalement au renforcement des bâtiments les plus vulnérables aux séismes (écoles, logements, établissements de gestion de crise, de santé et de secours).

Archives :[1] 2 >>

  Réalisé, hébergé et référencé par logo pixell